Optimiser l'activité réduite au maximum

Nous l’avons vu la dernière fois, il existe plusieurs petites actions intéressantes à mettre en place si vous vous absentez pour partir en congé. Nous allons maintenant aborder un autre sujet relativement proche : optimiser au mieux son travail quand l’activité du laboratoire est réduite. Ces quelques conseils répondent essentiellement à une question : qu’est-ce que le délégué pharmaceutique peut faire en période d’activité réduite qu’il ne peut pas faire en temps normal ?

Préparer ses ventes

Livre préparer ses ventesLe titre du troisième tome de votre formation et de l’article qui lui est consacré l’indiquent bien, il faut préparer ses ventes.

Comme vous le savez, arriver à son rendez-vous chez le pharmacien sans un minimum de préparation n’est pas la meilleure solution.

Alors si votre PV (pression de visite) est au plus bas car il s’agit d’une période creuse et que vous n’avez pas de rapport conséquent ou de réunion importante à l’horizon, la période est on ne peut plus propice à préparer vos ventes futures.

Mise à jour du fichier clients

Commençons par la mise à jour de votre fichier clients. Essayez de pointer chaque pharmacien du portefeuille clients pour vous assurer que vous n’avez rien oublié de mentionner sur la fiche client. Des éléments qui vous reviendraient à l’esprit et que vous n’auriez pas eu le temps de noter le jour J au sortir de votre rendez-vous pourraient bien vous servir.

Documentation sur le produit

Rappelez-vous qu’un visiteur pharmaceutique qui connaît son produit sur le bout des doigts aura une plus grande facilité à le vendre et atteindre ainsi les objectifs fixés par sa direction. Vous avez du temps devant vous ? Profitez-en pour aller faire un tour sur le DOREMA et décortiquer les fiches des produits que vous vendez.

Revoir ses argumentaires

Attention, il ne s’agit pas ici de dire que ceux-ci sont mauvais, mais le marché du médicament et c’est particulièrement vrai en ce moment, évolue constamment. Il est donc nécessaire de revoir en conséquence votre ou vos argumentaire(s) de vente, pour être en parfaite adéquation avec la réalité du terrain. Par ailleurs, vous pouvez aussi en profiter pour essayer de vous remémorer d’éventuels moments où vous avez été un peu moins performant dans la négociation avec le pharmacien, pour les analyser si besoin est pour être dans les meilleures conditions au prochain rendez-vous.

Pointages pré-bilans

pointages pré-bilansEn tant que représentant pharmaceutique, vous allez devoir régulièrement rendre des comptes sur votre activité et fournir des statistiques et rapports à votre direction commerciale. Si vous ne pouvez pas encore clore ceux-ci au moment où votre activité est creuse, il est parfois possible de s’avancer sur quelques calculs dont les résultats ne changeront pas d’ici la date à laquelle vous serez en mesure de remettre votre tableau de statistiques. S’il s’agit d’un rapport agrémenté de chiffres qui ne sont pas encore connus, vous pouvez peut-être déjà en entamer la partie rédactionnelle. En particulier si une tendance suffisamment forte se dégage et que les résultats finaux ne peuvent ou ne risquent pas de changer l’évolution globale d’ici la fin de la période à analyser.

Ranger et organiser son espace de travail

Et oui, cela paraît être un détail, mais en théorie, on est plus performant dans un espace de travail bien rangé. Sauf que dans la gestion des priorités, le rangement de son bureau est souvent relégué en toute fin de la liste des choses à faire. Une période d’activité réduite pourra donc s’avérer salvatrice pour mettre un peu d’ordre et éventuellement archiver ce qui doit l’être. Dans le cas du délégué pharmaceutique, il y a aura potentiellement deux lieux de travail à ranger et / ou organiser : son bureau et sa voiture de fonction. D’ailleurs, si la gestion du véhicule vous est confiée (entretien, révision, etc.), c’est peut-être l’occasion d’en profiter.

Pouvez-vous aider autour de vous ?

aider ses collèguesDans un laboratoire comme dans de nombreuses entreprises, la période creuse ne tombe pas forcément au même moment pour tout le monde. Votre période d’activité réduite ne coïncidant pas nécessairement à celle de vos collègues, c’est le bon moment pour leur proposer vos services. En vous montrant disponible et en les aidant de la sorte, il y a toutes les chances pour qu’ils vous rendent la pareille et vous serez peut-être bien content de pouvoir bénéficier de leur aide quand vous serez au plus fort de votre activité.

Ce contenu a été publié dans Infos et Formations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *