Préparer son absence

Profitons de ce que l’été tant attendu soit enfin arrivé, pour dresser une petite liste d’actions utiles à mettre en œuvre pour le délégué pharmaceutique qui s’apprête à prendre quelques jours de repos bien mérités. Ces quelques conseils vous paraîtront élémentaires si vous êtes un représentant pharmaceutique chevronné  (encore qu’une petite piqûre de rappel ne peut jamais faire de mal) et s’adressent, il est vrai, davantage aux aspirant(e)s en formation, pour leur organisation future.

Préparer son absence

Partir en toute sérénité

Vous allez vous absenter pendant quelques jours, voire plusieurs semaines ? Il vous faut donc anticiper votre absence. Vous devez vous assurer avant votre départ (sauf si ce dernier est pris en charge dans le cadre d’un roulement entre collègues), que les pharmaciens de votre portefeuille clients seront approvisionnés comme ils le doivent, pendant toute la durée de votre absence. Assurez-vous aussi, pour pallier un éventuel souci, de pouvoir fournir les coordonnées d’une personne de votre laboratoire au pharmacien (au cas où ce dernier n’aurait pas prévu suffisamment de stocks par exemple). Cette précaution véhiculera en plus auprès du pharmacien, une image de sérieux et de disponibilité du laboratoire. Évitez, dans la mesure du possible, de vous attaquer à des dossiers complexes et chronophages juste avant de partir. Cela vous permettra de ne pas laisser trop de travaux « en friche » pendant votre absence et dans lesquels vous aurez des difficultés à vous replonger.

Vous n’êtes pas seul à vous absenter

N’oubliez pas non plus que les pharmaciens aussi partent en vacances. Si vous avez un bon contact avec eux et si vous le pouvez, questionnez-les habilement quand vous leur rendez visite, pour savoir à quel moment ils comptent prendre quelques jours de congé. Cela vous permettra d’anticiper aussi leurs départs à eux et faire ainsi en sorte de rester leur interlocuteur privilégié (excepté pour faire face à une urgence, le pharmacien préférera généralement traiter avec le même interlocuteur).

Préparer son retour

Et reprendre en toute sérénité

Sur ce deuxième point, certain(e)s d’entre vous vont peut-être se demander comment il est possible de préparer son retour de vacances avant même d’être parti ? Il est vrai que ce n’est pas forcément toujours possible. Soit pour des raisons de timing, souvent serré avant votre départ ; soit pour des raisons organisationnelles, si vous dépendez d’autres personnes. Néanmoins, si vous pouvez consacrer, ne serait-ce que quelques heures à la préparation de votre retour de congé, vous constaterez qu’il s’agit là d’un temps précieux que vous gagnerez en revenant.

Prenons ici deux cas concrets :

  • Imaginons par exemple que la secrétaire dont vous dépendez dans l’organisation du laboratoire soit en congé au moment où vous revenez et que vous avez besoin de faire appel à ses services pour qu’elle vous transmette des contacts ou du matériel ? Simplement y penser quand elle est présente avant de partir vous fera gagner du temps à votre retour.
  • Autre exemple, lister les différents dossiers sur lesquels vous êtes en train de travailler et qui ne peuvent être bouclés avant votre départ. Nous avons vu ci-dessus qu’il était préférable, dans la mesure du possible, de ne pas commencer à aborder des dossiers compliqués avant de vous absenter, mais ce n’est pas forcément toujours possible. D’autre part, même pour des dossiers plus simples, il est toujours appréciable de savoir où l’on s’était arrêté. Une simple feuille sur votre bureau ou dans votre véhicule suffit (une simple note dans votre téléphone portable ou un simple fichier Word si vous privilégiez la gestion informatique dans votre organisation habituelle) à ne pas perdre trop de temps pour vous « remettre dans le bain », voire à éviter d’oublier un dossier en cours.

Profitez pleinement pour revenir en bonne forme.

Dernier petit conseil que nous allons vous donner ici, qui vaut pour de nombreux métiers et qui est particulièrement vrai pour celui de délégué pharmaceutique, vous reposer et vous changer les idées pour repartir tambour battant à votre retour. Pourquoi cela est d’autant plus vrai dans votre métier ? Parce qu’il s’agit d’un poste pour lequel il faut faire preuve de dynamisme et conduire correctement son argumentaire pour réussir les négociations avec les pharmaciens de son portefeuille clients. Sur ces quelques conseils, nous vous souhaitons, à toutes et à tous, d’excellentes vacances !

Ce contenu a été publié dans Infos et Formations. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *